Toute l'actualité

24.03.2020

La police municipale habilitée à verbaliser le non-respect des règles de confinement

Entretien avec Jean-Yves Garcia, chef de la police municipale de Saint-Priest.

Comment s’organise la police municipale durant cette période de confinement ?
L’ensemble de l’effectif est naturellement mobilisé, c’est-à-dire 33 policiers et 6 ASVP, et cela 7 jours sur 7. Nous recevons beaucoup plus d’appels téléphoniques que d’habitude.

Quels sont les motifs de ces appels ?
La plupart des questions que l’on nous pose concernent l’attestation de déplacement ainsi que la liste des différents lieux ouverts au public, comme les pharmacies ou les magasins d’alimentation. On nous appelle aussi pour nous signaler des regroupements de personnes.

Les San-Priots respectent-ils suffisamment les mesures de confinement imposées par le gouvernement depuis le 17 mars ?
Dans l’ensemble oui. Mais je déplore en revanche que dans certains quartiers, des individus continuent de se regrouper en bas des immeubles d’habitation.

Dans ces cas de non-respect des règles de confinement, êtes-vous habilités à verbaliser ?
Oui. Depuis le 24 mars, la police municipale peut verbaliser les contrevenants. Auparavant, elle intervenait en soutien de la police nationale uniquement. Je précise qu’aujourd’hui, la verbalisation est automatique. Il n’y a plus de tolérance.

Qu’en est-il des parcs et des squares ainsi que des marchés forains ?
Monsieur le maire a pris deux arrêtés visant à fermer au public l’ensemble des squares et parcs de la ville ainsi que les marchés forains du mardi, du vendredi et du dimanche. C’était une nécessité afin de respecter les règles de distanciations sociales.


Contact
Police municipale Saint-Priest
- Poste du Centre-ville
26 rue Maréchal Leclerc
Tél : 04 78 20 00 95 de 6h à 4h 7/7
- Poste de Bel Air
11 rue de la Cordière
Tél : 04 78 20 00 95 de 6h à 4h 7/7

Accueil du public du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.


Pour rappel
Les déplacements autorisés sous conditions

Un dispositif de confinement est mis en place sur l'ensemble du territoire depuis mardi 17 mars à 12h00, pour 15 jours minimum. Pour toute sortie hors du domicile, il faut se munir d'une attestation sur l'honneur précisant le motif du déplacement (imprimée ou manuscrite).
Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d'être munis d'une attestation :
> Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n'est pas possible (sur justificatif de déplacement professionnel permanent) ou pour un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;Se déplacer pour des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle ;
> Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés à rester ouverts (courses alimentaires, etc.) ;
> Se rendre auprès d'un professionnel de santé (sauf pour des consultations et soins pouvant être assurés à distance ou différés et, sauf pour les patients atteints d'une affection de longue durée) ;
> Se déplacer pour un motif familial impérieux, la garde de ses enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
> Se déplacer brièvement près de son domicile, dans la limite d'1 heure quotidienne et dans un rayon maximal d'1 kilomètre pour une activité physique individuelle, une promenade avec des personnes de son foyer ou pour les besoins des animaux de compagnie (promener son chien) ;
> Se déplacer pour se présenter aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel lorsque cela est imposé par l'autorité de police administrative ou l'autorité judiciaire ;
> Se déplacer pour une convocation émanant d'une juridiction administrative ou de l'autorité judiciaire ;
> Se déplacer pour participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative et dans les conditions qu'elle précise.Dans tous les cas, ces déplacements doivent s'opérer dans le respect des mesures générales de prévention (distance entre les personnes, pas de contact physique, etc.) et en évitant tout regroupement.

Sanctions pour non-respect du confinement
En cas de non-respect de ces règles, vous risquez une amende forfaitaire d'un montant de 135 € avec une possible majoration à 375 € et 1 500 € en cas de récidive dans les 15 jours. Dans le cas de quatre violations dans les 30 jours, le délit est puni de 3 700 € d'amende et 6 mois de prison au maximum.


Faisons preuve de civisme, restez chez vous et prenez soin de vous et de vos proches !

Le standard de l’hôtel de ville reste joignable du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 16h00 au 04 72 23 48 48.
Pour les demandes d'informations concernant le coronavirus et le plan gouvernemental de prévention et de gestion des risques, composer le numéro vert national dédié au 0800 130 000.
Plus d’infos sur le site du gouvernement : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

07.04.2020

L’État, la région, la Métropole de Lyon et l’Office du commerce de Saint-Priest au soutien des entrepreneurs et des commerçants

Le confinement décrété par le gouvernement en raison de la crise sanitaire provoquée par l’épidémie du Covid-19 bouleverse l’économie française en profondeur et impacte l’activité économique des entreprises et des commerces. Tour...[En savoir plus]

07.04.2020

Interventions de la police en période de confinement : des chiffres pour mieux comprendre

Pendant la période de confinement, les agents de police municipale sont quotidiennement en service sur le terrain, tout comme les agents de police nationale, afin de procéder à des contrôles et de faire respecter les restrictions...[En savoir plus]

03.04.2020

Couleurs et Couleurs seniors reportés

En raison de l’épidémie de Covid-19 et des mesures de confinement mises en place, les numéros d’avril et de mai du magazine Couleurs ainsi que Couleurs seniors ne pourront pas être publiés. Restez informés, gardons le lien et...[En savoir plus]

02.04.2020

Tchat avec Gilles Gascon sur la crise du Covid-19 à Saint-Priest : découvrez les questions posées et leurs réponses

Vous avez été plus d’une centaine jeudi 2 avril au matin à poser via Facebook vos questions au maire Gilles Gascon, qui a répondu personnellement à vos interrogations concernant la crise sanitaire du Covid-19 et ses conséquences...[En savoir plus]

Afficher les résultats 1 à 5 sur un total de 222
<< Première < Précédente 1-5 6-10 11-15 16-20 21-25 26-30 31-35 Suivante > Dernière >>